La suite de la page Facebook

.Rencontre témoignage avec Yves…Une victime « d’A.V.C » voulant très bientôt se lancer dans un défi sportif ...

Écrit par Gilles Boulin
Affichages : 350
Catégorie :
 
Bonjour , pouvez-vous me raconter votre histoire concernant votre AVC survenu le 14 octobre 2017 ?
 
Le samedi 14 octobre 2017, environ à 12h15 ,je mettais sur YouTube une chanson à l'ordinateur, mais j'ai senti comme j'avais pris le courant, je suis sorti dans la jardin, je me suis assis, et je n’ai plus parlé, ma compagne, elle a téléphoné aux pompiers, en trois quarts d’heure j'étais à l'hôpital de St Brieuc.
Je me suis réveillé dans un chambre, ma compagne était là, mais je ne pouvais lui parler. C’est bizarre on se souvient de tout (mais je ne me souviens de ce qui c'est passé à l’hôpital, je devais être dans le coma).
Mes enfants sont venus me voir dimanche, 12 et 15 ans, je pouvais lire sur ses visages la tristesse.
Trois semaines à l'hôpital, je dois dire que j'étais aux anges, le personnel étaient « magiques » je ne les embêtais pas non plus.
Je suis allé plus de cinq mois en centre de rééducation à TRESTEL, Ergothérapeute, Kiné, orthophoniste, je me sentais comme chz moi, les enfants me manquaient, quinze jours sans sortie, et puis tout le we je sortais avec les patients qui avaient une voiture (Pléneuf, Planguenoual, Erquy).
 
Cet accident vous a-t-il  fait voir « la vie »d’une autre façon ?
oh que oui, mais la maladie où le handicap sont pas vue de la même manières, j'ai relativisé, mon aphasie a été un handicap plus que le bras droit passablement handicapé.
J’ai pratiqué la moto, le ski, la natation et puis la randonnée, maintenant je peux faire que de la randonnée, en juillet 2018 j'ai repris la randonnée.
 
Le défi que vous vous lancer , de parcourir de nombreux Km entre Pléneuf où vous résidez et APT dans le Vaucluse où vous este née le samedi 30 avril prochain est pour vous une façon de dire à nous tous qu’il ne faut jamais baisser les bras ?
 
Avant l'AVC j'étais Président d'une association de parents d'élèves et maintenant je suis devenu Président d'une association de sauvetage et secourisme. Je suis toujours altruiste.
Avant le confinement s’est une idée qui trottait dans ma tête, j'en ai parlé au médecin et au kiné et le kiné m’a dit je connais un coach, qui m'ont dit que c'était ce que je faisais.
 
Quelles sont les Personnes et associations qui vous encadrent et vous soutiennent ?
Je vais pas citer toutes les personnes, je les remercie, Le coach, David Le Mercier (SAPAJOU sur FB) Ville de Pléneuf-Val-André, Le Département des Côtes d'Armor, La Ville d'APT ( dans la Vaucluse au pied de Lubéron, Crédit Mutuel ,un ami à qui je dis merci , je pense qui se reconnaîtra , Leclerc, Ruban Bleu, Les 2 Ailes, L'amicale de Sapeurs pompiers de Pléneuf et du Perray, le Centre de Rééducation de TRESTEL, ARMOR-LUX, Endurance Shop, Monsieur Bricolage, Pléneuf Optique. il en encore temps de me rejoindre, commerçants, sociétés, mais c'est pas une obligation.
Pour moi et pour ma famille et pour tousceux qui pensentque la maladie où le handicap ne constituent pas un frein à la vie.
 
Comment faire pour ceux qui souhaitent vous rejoindre ? Et vous soutenir …Tel ...page Facebook, etc.?
Me rejoindre, rien n'est plus facile au départ le 30 avril à Dahouët à 9h, face La Vierge de la Garde, tout le monde peut m'accompagner, mais faudra prévoir un couchage, moi je couche dans le camping car.
Vous pourrez me suivre sur INSTAGRAM sur FB « Le route du déf'Yves » et j'ai créé unecagnotte sur le site Leetchi " Le Déf' Yves"
 
Avez-vous d’autre choses à rajouter ?
Je rajouterais que j’ai toujours été un « battant » et que j’aime le sport . Je fais aussi se défi pour ma famille et pour tous ceux qui pensent que la maladie où le handicap ne constituent pas un frein à la vie.
Vive la vie! Et ne baissons jamais les bras
 
Décidément Yves est un battant , Ils nous arrivent à tous de parfois vouloir baisser les bras lors de nos vies parfois compliquées .Yves nous démontre par son courage et sa ténacité. Qu’il est important de Garder la tête haute et d’aimer la vie . C’est une super leçon de courage et de volonté .
 
Merci Yves vous avez raison de dire « Vive la vie! Et ne baissons jamais les bras .
 
Gilles Boulin