La suite de la page Facebook

Rencontre avec Fabien Vitel , élu de la majorité municipale et Président du syndicat mixte du Haras de Lamballe

Écrit par Gilles Boulin
Affichages : 233
Catégorie :
Comme vous le savez , l’association et groupe Facebook J’aime Lamballe est complètement indépendante des appareils politiques. C’est pour cela que nous aimons donner la parole aux citoyens, commerçants, artisans. Mais aussi aux différents élus·e·s de nos territoires ,quelques soient leurs sensibilités.
 
1)Vous êtes un jeune élu dans l’équipe majoritaire de Lamballe-Armor , pouvez-vous en quelques phrases vous présenter ?
Fabien Vitel 34 ans, je vis dans le quartier de Beaulieu (Maroué) avec ma conjointe et ma fille de 4 ans. Je suis responsable achat logistique dans la restauration collective chez Sodexo mais basé chez un client qui est l’Adapei-Nouelles des Côtes d’Armor. Je suis élu à Lamballe-Armor en tant qu’adjoint aux finances et ressources humaines et aussi en tant que président du syndicat mixte du Haras de Lamballe.
 
2) Servir sa commune en tant qu’élu est parfois compliqué et demande de la disponibilité ? Comment gérer vous cela avec votre travail ?
Je pense que ce n’est pas le sujet, je souhaite avant tout mettre en avant les écuries du père noël et l’équipe du Haras.
 
3)Quelles sont vos responsabilités au sein de Haras de Lamballe ?
 
Ma responsabilité en tant que président du syndicat mixte du Haras de Lamballe est de faire respecter le cahier des charges établi en 2016 lors de la reprise du Haras. Ce projet qui vise à redynamiser le site s’appuie sur 4 axes :
Un site tourné vers le cheval, la pratique sportive et le développement équestre ;Un site touristique et culturel des Côtes d’Armor et de la Bretagne Des espaces bâtis, équestre et végétal à aménager et valoriser ; Un site à ouvrir physiquement et dans les partenariats . Bien évidemment cela se fait en concertation avec nos quatre co-financeurs (la région Bretagne, les Côtes d’Armor, Lamballe Terre et Mer et Lamballe-Armor), les acteurs du monde équestre et l’équipe du syndicat mixte du Haras de Lamballe.
 
4) Comment se présente la nouvelle édition de ce « Marché de Noël 2022 » dans ce lieu historique du haras de Lamballe ?
 
Plus sereine que les deux dernières années ! plus de pass sanitaire, de port du masque obligatoire, de jauges et de restauration limitée.
Nous retrouvons des conditions normales. Il a été quand même décidé de laisser les écuries du père Noël sur deux week-ends pour le confort, la sécurité des visiteurs et des exposants.
En effet bien avant la crise sanitaire , il y avait la réflexion de passer sur deux week-ends vu le flux important sur un seul week-end. Il était très difficile de circuler dans les écuries à certaines heures. L’équipe du Haras avec l’aide des services techniques de Lamballe Terre et Mer a préparé cette seizième édition depuis plusieurs semaines avec professionnalisme et passion comme à chaque fois, et ce n’est pas pour rien que les écuries du père Noël sont devenus le plus grand marché de Noël des Côtes d’Armor.
 
5) Combien d’exposants de différentes natures seront présents ?
Une centaine d'exposants artisans créateurs sont attendus dans les écuries transformées en échoppes de charme.
Comme tous les ans ,Il y en aura pour tous les goûts : décorations, bijoux, textiles, maroquineries, cosmétiques, livres, tableaux, conserverie, épices, miels, fromages, nougats, pains d’épices, vins, bières, champagnes… Environs 30% des exposants sont différents entre les deux week-ends. Il y a un gros travail de l’équipe du Haras sur la sélection des exposants pour avoir une diversité et des nouveautés à chaque édition.
Niveau restauration sur place nous retrouvons les traditionnelles Galettes, crêpes, frites, chichis, friandises, vin et jus de pomme chaud.
Sur le deuxième Week-end nous aurons des associations caritatives : l’hôpital de Lamballe, l’UNICEF, La maison escargot et Rêve 22. Et sans oublier les animations qui rythmeront les deux week-ends !
Au programme : arrivée du Père Noël le vendredi soir, démonstrations équestres, balades en calèche, baptêmes poneys, photos avec le Père Noël, déambulations et les animations musicales le dimanche 11 matins
 
6) Cet évènement est totalement gratuit et pourtant tout cela a un prix. Comment gérer vous cette situation compliquée pour les finances ? Surtout au vu de la situation économique compliquée , que ce soit pour les citoyens; mais aussi pour l’ensemble des communes ?
Effectivement cet événement a un coût pour le syndicat mixte du Haras, il y a un coût non négligeable de montage et démontage de l’événement, de sécurité (pendant les 6 jours du marché de Noël) et il a été fait le choix d’un événement gratuit pour que tout le monde puisse en profiter. L’équipe du Haras s’appuie sur du renfort, notamment avec des agents techniques de Lamballe Terre et Mer, deux intérimaires, deux bénévoles et des élus .
 
En quittant Fabien VITEL ,Je me dis que c’est une bonne chose que des jeunes comme lui s’intéresse à la vie publique , quelles que soient leurs sensibilités.
Qu’ils soient élus et élues ou simples citoyens .Nos territoires ont besoin de cette jeunesse pour dynamiser nos communes quels que soient nos territoires . Il travaille en pleine harmonie avec Frédéric Billon.
 
Merci donc à lui d’avoir pris le temps de répondre à cette interview.
 
Par la suite , sur d’autres sujets d’actualités ,je proposerais des rencontres avec d’autres élus ou responsables associatifs sur des questions d’actualités concernant nos territoires , quelles que soient leurs sensibilités.
 
En attendant bonne visite à vous tous et toutes pour cette nouvelle édition de ce « Marché de Noël 2022 » dans ce lieu historique du haras de Lamballe .
 
Gilles Boulin