La suite de la page Facebook

Rencontre avec Joël et Delphine de «l’Association Cinéma Le Penthièvre » ou plus exactement « Association Penthièvre Omnisports Section Cinéma »

Écrit par Gilles Boulin
Affichages : 477
Catégorie :
Comme vous le savez , j’aime Lamballe soutient tout ce qui peut favoriser notre économie Locale . Le « Cinéma Le Penthièvre » ou plus exactement « Association Penthièvre Omnisports Section Cinéma » présidé par Joël Rio est bien connue dans les milieux associatifs . Joël est arrivé en tant qu’opérateur en 1981 .Pour ensuite comme me le souligne sa fille Delphine « prendre la responsabilité de la salle en 1988 après Mr Laperche qui lui , partait à Concarneau ». Je les ai rencontrés tous les deux afin qu’ils me racontent cette « saga » familiale autour de notre cinéma de proximité .
 
 
1)Pouvez-vous me raconter en quelques dates importantes la création de l'association du cinéma de Penthièvre sur notre territoire de Lamballe ?
 
L’association « Penthièvre Omnisports » a été créée en 1908 et regroupait à cette époque plusieurs sections : football, basket-ball, tennis de table, patins à roulettes, judo … ainsi qu’une fanfare, un groupe de majorettes et bien sûr le cinéma.
Depuis plusieurs années, les différentes sections ont quitté l’association « Penthièvre Omnisports » pour se regrouper avec d’autres clubs existants.
Le cinéma est resté comme seul et unique section.
Tout le monde connaît le cinéma sous le nom « Association Cinéma Le Penthièvre » alors qu'en réalité on devrait dire « Association Penthièvre Omnisports Section Cinéma ».
Mr RIO Joël est arrivé en tant qu’opérateur en 1981. Pour ensuite prendre la responsabilité de la salle en 1988 après Mr LAPERCHE qui lui partait à Concarneau.
Depuis, Joël a toujours œuvré pour le développement du cinéma, tel que la mise en place du numérique en été 2012, la rénovation totale de la salle en été 2013, ou encore la remise en état du hall en 2019 et la mise aux normes handicapées. Il réalise de plus en plus de séances scolaires, et accueille l'UTL, Noir sur la Ville, etc.
 
2)Delphine, quelles ont été vos motivations pour intégrer cette association ?
 
Mon père, Joël RIO, était déjà dans l'association à ma naissance en 1988. J'ai été très vite intéressée par le cinéma. Je suis venue l'aider à la caisse à mes 15/16 ans et ai appris dans la foulée à utiliser le projecteur ( 35 mm à l'époque ). J'ai d'ailleurs eu le droit à un article Ouest France parce que j'ai été la plus jeune projectionniste de France.
Je m'occupe de la trésorerie de la structure depuis une douzaine d'années environ et d'autres responsabilités sont arrivées au fil du temps.
C'est quand le numérique a débarqué que j'ai accroché complètement.
Aujourd’hui, en plus de la comptabilité, je fais les plannings, la programmation, et d'autres choses encore...
Mon père est sur le terrain, et moi je travaille dans l'ombre.
On se complète plutôt bien. Je trouve ça chouette ce partage père-fille que l'on a autour du cinéma. Il me met 40 ans de sa vie entre les mains, c'est vraiment un signe de confiance, et je serais fière si je pouvais prendre sa suite un jour.
 
3)Comme vous le savez notre groupe et association "J'aime Lamballe", a toujours soutenu le cinéma de proximité. La programmation des différents films ne pose-t-elle pas pour autant des soucis avec la concurrence des réseaux des grandes salles de production comme St Brieuc par exemple. ?
 
Nous ne sommes pas en concurrence avec les villes voisines.
 
4)Au vu de la situation sanitaire, avez-vous été pénalisé ? Avez-vous eu des aides de l'état, mais aussi de la municipalité, du département , de la région ?
 
Nous avons fermé l'établissement ( comme les autres salles ) quand cela nous l'a été imposé. Notre clientèle est aujourd’hui revenue.
Nous avons eu les aides auxquelles nous pouvions prétendre.
 
5)Désormais quelles sont les consignes que vous avez-eu concernant la protection de vos clients spectateurs ? Pass-sanitaire ? Masques etc ...?
 
Du gel hydroalcoolique est disponible dans le hall d'entrée et nous demandons le « Pass sanitaire ». Le port du masque n'est plus obligatoire mais reste conseillé. La clientèle respecte la distanciation de façon naturelle.
 
6)Quel est le profil de ceux qui viennent voir les films dans votre salle ?
 
Nous recevons des personnes de tous âges . Nous Travaillons également en lien avec des associations
 
7) Comment peut-on vous contacter…Adresse, Tel Boite mail ? Page ou site Facebook
 
Nous sommes joignables par courrier :
Cinéma Penthièvre
16 rue de Bouin
22400 LAMBALLE
Par téléphone :
06 70 82 41 32 Joël RIO
06 75 96 36 82 Delphine FLAGEUL
ou par mail : cinéma.penthièCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Nous avons une page Facebook sur laquelle le programme est publié ainsi que les infos importantes. Il est possible de nous contacter via messager.
Nos séances apparaissent également sur allociné
 
Avez-vous d’autres choses à rajouter ?
 
Nous remercions toutes les personnes qui ont envoyé des messages de soutien pendant la période de fermeture covid.
Nous remercions également toute notre clientèle qui est revenue à la réouverture.
Merci à tous de soutenir notre cinéma associatif Lamballais.
Continuez à venir nombreux.
Nous sommes conscients que les films passent chez nous 3 voir 4 semaines après la sortie et votre patience pour venir voir un métrage chez nous plutôt qu’ailleurs nous fait chaud au cœur.
Cette année, pour la première fois, nous avons demandé a Kevin Bidault de venir décorer la vitrine pour Noël. Nous invitons tout le monde à passer découvrir son travail qui est vraiment excellent.
 
Merci à Joël et Delphine pour cette belle rencontre avec des passionnés de Cinéma . Grace à eux et l’ensemble des adhérents de cette association; Lamballe a encore un cinéma indépendant qui perdure . Bonne continuation à cette association .Joël a de la chance et peut être fier de sa fille .Qui sans aucun doute prendra sa relève le jour venu .
Le cinéma indépendant « Le Penthièvre » a encore de beaux jours devant lui ! Grace à des passionnés et c’est tant mieux pour les amoureux du 7ᵉ Art .
 
Gilles Boulin