La suite de la page Facebook

Rencontre avec Adeline Beaurepaire, gérante et auto-entrepreneuse de son salon de coiffure au lieu dit « La Mare Jaune » à Maroué commune de Lamballe-Armor

Écrit par Gilles Boulin
Affichages : 257
Catégorie :
Décidément quel plaisir de rencontrer en direct du terrain ces différents acteurs de notre économie locale. Qu’ils soient artisans ,commerçants , auto-entrepreneurs, Hommes ou femmes . Seule la passion et la volonté de réussir dans leurs différents métiers les guident pour créer leurs entreprises . Sans oublier la volonté d’être acteurs de l’économie locale, là ou ils sont en ville mais aussi dans les territoires ruraux . Comme Adeline ici au lieu dit « La Mare Jaune » à Maroué commune de Lamballe-Armor.
 
Adeline me le raconte « J’ai débuté la coiffure à l'âge de 20 ans après être diplômée d'un Bac Professionnel en Comptabilité. J’ai effectué mon CAP Coiffure en école à Rennes et mes stages dans un salon à Lamballe et Erquy chez Mme Lajarrige.
Ensuite mon BP en apprentissage au CFA dans un salon franchisé à Plérin ou j'y suis restée 14 ans. J'ai atterri à Lamballe pour 6 ans dans un salon où j'ai vu passer 3 différents employeurs. »
 
De belles expériences ?
 
« Oui et c’est pour cela que la création du salon m’est venue à l’idée car pour moi c’est le bon moment.
En effet, Passé 40 ans,je considère que c’est ni trop vieux, ni trop jeune. Mes 20 années d’expériences m’ont données plus d’assurance . C’est pour cela que je me suis aussi lancée. »
 
Mais pourquoi ce lieu ?
 
« Le lieu me tient particulièrement à cœur puisque mes parents ainsi que mon grand-père y ont travaillé il y a déjà plusieurs années. Ce local n’est plus en activité depuis 9 ans et a vu passer 2 locataires à la suite de mes parents.
Il faut dire aussi que j’aime le caractère des gens vivant à la campagne . Ils sont simples et directs . Ils aiment discuter . En fait ils sont comme moi .
Il faut savoir aussi que nombre de communes rurales se désertifient et c’est bien dommage. Alors prendre un commerce en milieu rural c’est aussi être acteur de son économie de proximité et une sorte de contribution pour améliorer la vie des personnes vivant dans la commune . Je me sens donc utile ! »
 
C’était avant une boulangerie ?
 
« Effectivement J’ai dû effectuer des travaux, la boutique comme vous vous en rendez-compte, est méconnaissable et notamment ,pour ceux qui l’ont connu à l’époque de mes parents. C’est donc à partir de ce lundi un salon de coiffure mixte .Où je débuterai seule à travailler.
 
ET votre Statut ?
 
SARL Auto-entrepreneuse . Numéro de Siret : 921 086 708 00010
 
Et pour vous contacter, notamment pour les rendez-vous ?
 
« Je fais appel à une plateforme pour des rendez-vous en ligne « Planity ». Et pour ceux qui préfèrent le téléphone le numéro est le 02 56 99 63 88 ».
 
Et les horaires et jours d’ouvertures ?
 
Du lundi au mardi de 9 h à 12h30 et de 13h30 à 19 h
Le mercredi de 9 h à 13 h
Le jeudi de 13 h à 19 h
Le vendredi de 9 h à 12h30 et de 13h30 à 19 h
Le samedi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17 h
Fermé le dimanche
 
Quand je quitte Adeline, je me dis que nous avons bien de la chance sur nos territoires d’avoir des entrepreneurs et entrepreneuses aussi dynamiques et qui croient encore à la vie dans nos territoires ruraux . Grand merci à eux !
Et bonne continuation et réussite au « Salon Mixte de LA MARE JAUNE » .
En la quittant ,une question me taraude l’esprit ! Et je la pose à Adeline : Vu que c’était à une époque une boulangerie , pensez-vous par la suite y créer un dépôt de pain ?
Adeline me sourit ! La réponse ne vient pas ! Mais qui sait ? On ne sait jamais ,affaire à suivre …
 
Gilles Boulin